Jouets cultes du XXe siècle
Editeur   La Martinière
Lieu Edition   Paris
Année Edition   2014
Collation   1 vol. (239 p.)
Format   32 cm
ISBN   978-2-7324-5911-0
Prix   45 EUR
Langue Edition   français
Sujets   Jouets -- 20e siècle
Catégories   Arts 700 - 799
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
Réservation
SiteNuméroCoteSectionEtat
Villette danthon 7445540076 790.133 JOUAdulteDisponible
Résumé : Ils ne sont pas encore tous entrés dans nos musées, mais ils appartiennent à notre mémoire collective ; et ces jouets vintage du XXe siècle sont chinés ou vendus aux enchères dans nos salles les plus prestigieuses. Le conservateur du département Jouets du musée des Arts décoratifs à Paris, avec la participation de Brigitte Durieux, sélectionne 50 jouets du monde entier, remarquables par leur design, leur technique de fabrication et leur succès, tandis que Laziz Hamani magnifie ces objets par ses photographies en les traitant comme des ?uvres d'art. A travers l?histoire de ces jouets cultes, c?est aussi une histoire de design et de designers, une histoire d?inventions et de techniques, une histoire d?entrepreneurs et d?entreprises (Meccano, Fisher Price, Playsckool, Märklin Joustra, Brio, Lego, etc.) qui s?écrit. C?est aussi le parfum nostalgique de notre enfance qui renaît. Journaliste de formation, Brigitte Durieux a rejoint depuis vingt ans l'univers de la communication. Passionnée d'antiquités, elle collabore à de nombreux magazines spécialisés. Elle apublié, en 2007, Inoxydable Tolix et Objets cultes du mobilier industriel aux Editions de La Martinière et Le Mobilier industriel chez Aubanel, en 2009. Photographe de nature morte, Laziz Hamani sublime les objets par les jeux de lumière qu'il crée. Harry Winston, Dior, Chanel, Swarovski lui confient leurs plus belles pièces et, depuis plusieurs années, une collaboration avec les éditions Assouline continue de nourrir sa curiosité sur des sujets aussi variés que le monde de l?art ou la religion. Il a publié Objets cultes du mobilier industriel aux Editions de La Martinière.
Notes : Bibliogr. p. 237-239